Combien consomme un ventilateur ?

Vous avez choisi votre ventilateur et vous vous posez à présent la question qui fâche “combien consomme un ventilateur” ?  Est-ce que mon ventilateur consomme beaucoup ? Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la bonne, vous avez atterri au bon endroit. Nous allons vous accompagner pour que vous puissiez comprendre et analyser votre appareil (si vous ne l’avez pas encore acheté, nous avons quelques conseils pour vous afin de savoir quel ventilateur acheter) et ainsi estimer la consommation du ventilateur (en kWh et en euro). Vous l’aurez deviné, la mauvaise nouvelle c’est que la question “combien consomme un ventilateur” n’a pas réellement de réponse universelle. La meilleure réponse que l’on puisse vous communiquer c’est : “ça dépend”. Nous savons, ce n’est pas très explicite, mais c’est la réponse la plus juste. Pourquoi cette réponse? Pour être le plus exact possible, il y a une multitude de critères à prendre en compte, dont voici les principaux :

1 - Le type de ventilateur

Question fondamentale pour répondre à la question “combien consomme mon ventilateur“. Si vous ne différenciez pas en fonction du type de ventilateur si comme si vous compariez les choux et les carottes (nous adorons cette expression 😅), certes ce sont tous les deux légumes, mais ils n’ont pas du tout le même goût et la même valeur nutritive. Pour les ventilateurs c’est la même chose. Vous devez différencier un ventilateur sur socle, d’un ventilateur sur pied, d’un ventilateur sans pale, d’un ventilateur de bureau, d’un brasseur d’air ou encore d’un ventilateur de plafond (nous vous l’accordons, il y a beaucoup de typologie de ventilateur). Chaque catégorie a ses caractéristiques, vous souhaitez en savoir plus sur ces différentes catégories, nous vous invitons à naviguer les sur les différentes rubriques du site, vous y découvrirez toutes les informations nécessaires.

2 - La puissance de l'appareil

L’un des principaux critères à prendre en compte pour connaître la réponse à la question combien consomme un ventilateur, concerne la motorisation de celui-ci. En effet, en fonction de la puissance que le moteur va générer, la consommation en énergie pourra varier. Logiquement, plus le moteur du ventilateur est puissant, plus celui-ci aura besoin de consommer d’énergie pour délivrer une rotation. Cet indicateur est censé être délivré par le fabricant. Il est bien souvent indiqué dans les caractéristiques techniques. Son unité de mesure correspond au Watt. Vous pouvez également trouver cet indicateur dans l’étiquette énergétique. Vous savez, cette petite étiquette avec un indicateur en forme d’escalier coloré, allant de A à F.  Grâce à celle-ci, vous aurez une idée de la consommation énergétique de votre appareil

3 - Les autres fonctionnalités

Autre facteur à prendre en compte, toutes les autres fonctionnalités offertes par le ventilateur. La consommation de l’appareil peut être largement gonflée en fonction de ces fonctionnalités. Par exemple, les ventilateurs qui disposent d’une fonction “chauffante” comme c’est le cas pour le ventilateur Rowenta HQ8110F0 qui va consommer entre 50 et 60 fois plus qu’un ventilateur colonne classique. L’indicateur va être dans les mêmes proportions pour un ventilateur humidificateur. Les ventilateurs de plafond qui disposent d’une source lumineuse (quand elle n’est pas en LED) consomment eux aussi plus que la moyenne.

4 - La conception

Dans une moindre mesure, la conception en elle-même du ventilateur peut avoir une incidence sur la consommation énergétique. Prenons l’exemple des ventilateurs Dyson, l’aérodynamisme au niveau de l’embouchure de l’extraction d’air (l’extrémité de l’anneau) a été parfaitement étudié pour récupérer la force générée par l’air ambiante, pour qu’elle vienne accélérer la propulsion de l’air (désolé pour les termes techniques 🙄). De cette manière la force générée est beaucoup plus importante, sans forcément consommer plus d’énergie (si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, consultez notre page “ventilateur sans pale” ).

Consommation moyenne d'un ventilateur

Bon maintenant que vous êtes bien informés, nous allons quand même vous donner les consommations moyennes des ventilateurs par catégorie. Nous vous rappelons que ce n’est qu’une “moyenne” et peuvent ne pas refléter l’entière réalité du marché. Ces indicateurs peuvent vous être utile si vous voulez comparer des produits à style et fonctionnalités comparables. Voici les moyennes : 

Type de ventilateur

Puissance moyenne (Watt)

Consommation Moyenne (kWh/an)

Moyenne coût annuel (€/an)*

Ventilateur de table

40

≃ 87

≃ 13,6€

Ventilateur sur pied

60

≃ 131

≃ 20,4€

Ventilateur colonne

50

≃ 109

≃ 17€

Ventilateur plafond

65

≃ 142

≃ 22,1€

Ventilateur de bureau

5

≃ 11

≃ 1,7€

Brasseur d'air

100

≃ 218

≃ 34€

*Le coût d’utilisation annuel est calculé sur la base d’une utilisation intensive de 12 heures par jour, pendant 6 mois de l’année. D’autre part, ce coût prend en considération le prix du kWh actuel (0,1557€), des ajustements peuvent être à effectuer.

Conseils pour choisir le ventilateur qui consomme le moins

Maintenant que vous savez combien consomme votre ventilateur, nous allons vous donner quelques conseils d’utilisation pour vous aider à faire des économies d’énergie :

  • Pendant la saison estivale, privilégiez de garder vos volets fermés pendant la journée pour garder la fraîcheur et d’ouvrir les fenêtres pendant la nuit. Petit bonus, placez votre ventilateur dos à la fenêtre quand il est en action. De cette manière, l’air aspiré puis expulsé par le ventilateur est plus frais que celui déjà présent de votre maison ou appartement. L’effet de refroidissement est optimal.
  • Eviter au maximum de laisse votre appareil en veille. Car même en veille celui-ci consomme de l’électricité (ce conseil vaut également pour les autres appareils de votre habitation). A la fin de l’année cela peut vous faire quelques euros d’économie.
  • Cela paraît logique, mais quand vous n’avez plus besoin de votre ventilateur, il ne sert à rien de le garder allumé, même à la plus petite vitesse.
  • Si votre ventilateur dispose d’une minuterie, n’oubliez pas de l’utiliser. Pendant les nuits d’été, vous n’avez pas besoin que votre ventilateur fonctionne toute la nuit. Généralement, vous en avez besoin uniquement pour vous aider à vous endormir. Le reste de la nuit, il brasse de l’air pour pas grand chose. Encore des économies en perspective. 
  • Enfin, comme vous avez pu le voir précédemment, ce n’est pas votre ventilateur qui va gonfler significativement votre facture d’électricité à l’année. Si vous souhaitez faire des économies notables, jetez un coup d’oeil du côté de votre fournisseur d’électricité. Vous pouvez comparer les fournisseurs d’électricité sur le marché et aller au moins-disant. L’électricité est exactement la même et vous aurez probablement de bonnes surprises à la fin de l’année 😉
Partager :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIERS ARTICLES :
Obtenez les dernières actus
Souscrivez à notre Newsletter

Pas de Spam, que des actus, bons plans et nouveautés dans le secteur.

Focus
Découvrez les autres articles: