Ventilateur, comment ça marche ?

Comment fonctionne un ventilateur ?

Un peu d’histoire

Depuis toujours, nous recherchons à ventiler notre intérieur pour nous protéger de la chaleur. Les plus anciens systèmes de ventilation connut ont été inventés dans l’antiquité. Il ne s’agit pas ici d’un système de ventilation mécanique comme nous pouvons le connaître aujourd’hui avec des ventilateurs colonne ou sur pied, mais plutôt des techniques architecturales et des systèmes manuels. Les Romains ont doté les maisons de fenêtre pour faire circuler l’air ou encore les Perses ont inventé des “Tour de ventilation”. Les inventions manuelles comme le “Flabellum” (c’est un grand éventail, le plus souvent constitué de grandes plumes d’autruches) sont utilisés dans l’Egypte antique pour créer un courant d’air à proximité des souverains. Il a été miniaturisé par les Japonais au 7ème siècle pour être plus facilement transportés (c’est la naissance de l’évantail). Les tous premiers ventilateurs électriques, comme nous les connaissons aujourd’hui, ne sont pas tout jeunes, car ils ont été inventés à la fin de 19ème siècle (pour être super précis, le premier ventilateur électrique a été inventé en 1882, par un Américain du nom de Schuyler Wheeler). Au fur et à mesure, les ventilateurs n’ont cessé de s’améliorer, pour devenir de plus en plus petits voir même portables, et de plus en plus performants (certains modèles sont même sans pale).

Comment fonctionnent les ventilateurs 

Tous les ventilateurs fonctionnent en déplaçant l’air qui se trouve dans la zone du ventilateur. Ce mouvement d’air crée une brise, qui est ressentie sur la peau de la personne qui se trouve à proximité immédiate du ventilateur. Bien que cette brise ne soit pas réellement refroidie, l’air expulsé par le ventilateur apporte une sensation de refroidissement. Dans l’hypothèse ou vous transpirez, l’air expulsé par le ventilateur va refroidir la sueur présente sur votre peau et ainsi contribuer à baisser légèrement votre température corporelle.

Comment fonctionnent les ventilateurs électriques

Les ventilateurs électriques sont constitués d’un moteur alimenté par un courant électrique, qui est fixé aux pales du ventilateur par un arbre. Cet arbre est entraîné par le moteur et fait tourner les pales du ventilateur à différentes vitesses en fonction de la vitesse fixée pour le moteur. Le nombre de pales et les rotations générales par minute du moteur peuvent varier considérablement selon le modèle de ventilateur électrique. Certains modèles beaucoup plus techniques ne sont pas dotés de pale. Nous avons créé une catégorie spéciale pour ce type d’appareil, n’hésitez à y jeter un coup d’oeil 😉.

Si vous voulez plus d’informations sur la consommation électrique des ventilateurs, nous avons un article qui traite de ce sujet : c’est par ici !

Les ventilateurs électriques réellement efficaces?

Alors que tous les ventilateurs, manuels et électriques, déplacent l’air qui se trouve dans une pièce ou un espace, seuls les climatiseurs sont réellement efficaces pour refroidir votre habitat. Si vous n’avez pas un gros budget, que vous ne voulez pas vous lancer dans de gros travaux et que vous souhaitez simplement obtenir une sensation d’air frais (ce qui est dans la majorité des cas largement suffisant pour bien dormir pendant une période de canicule 😉), le ventilateur est probablement le plus adapté. Il existe quelques techniques pour faire légèrement refroidir votre intérieur, mais vous ne pourrais pas réguler la température intérieure de votre logement grâce à ces techniques. Il s’agit là d’une solution d’appoint. En revanche, si vous souhaitez garder le contrôle de la température de votre intérieur, alors dans ce cas, le climatiseur est le plus adapté.

Partager :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIERS ARTICLES :
Obtenez les dernières actus
Souscrivez à notre Newsletter

Pas de Spam, que des actus, bons plans et nouveautés dans le secteur.

Focus
Découvrez les autres articles: